La Catalogne augmentera l'impôt sur le revenu des personnes physiques et l'impôt sur les successions

Pixabay
Pixabay
16 septembre 2019, Rédaction

La Generalitat de Catalogne finalise l'approbation d'une réforme fiscale qui entraînera une augmentation de l'impôt sur le revenu des personnes physiques (l'IRPF) ou des droits de succession, ainsi que la création de nouveaux impôts verts. L'objectif est d'augmenter les recettes par rapport aux derniers budgets 2017 de 2,2 milliards d'euros qui proviennent de « l'augmentation des recettes, parce que l'économie est en croissance », selon Pere Aragonès, ministre de l'Economie.

Selon Aragonès, la Catalogne passera d'un PIB de 215 milliards d'euros en 2017 à un PIB qui dépassera largement 230 milliards d'euros.

En ce qui concerne l'impôt sur le revenu des personnes physiques, la réforme touchera plusieurs sections, et pas seulement les revenus élevés. Ils veulent augmenter la progressivité. Dans une interview accordée à TV3 et recueillie par Europa Press, lorsqu'on lui a demandé si les modifications de cette taxe seront apportées à la fois sur les tranches inférieures et supérieures, il a insisté sur le fait qu'elles seront appliquées partout parce qu'elles visent à fournir plus de progressivité et a précisé qu'elles visent également à introduire des améliorations pour les revenus inférieurs.

La Catalogne a le taux d'imposition sur le revenu le plus élevé de la section autonome qu'elle est chargée de gérer. Ainsi, le taux marginal pour les revenus supérieurs à 175 000 euros est de 25,5% dans la section régionale, ce qui signifie que les euros reçus de ce montant sont imposés à 48%, par rapport au taux maximum de 45% actuellement appliqué par Madrid, et que, avec le nouveau gouvernement du PP, Citizens et Vox, la possibilité de le réduire davantage est en étude.

Quant à l'impôt sur les successions, le ministre de l'Économie assure qu'ils vont imposer les gros héritages. Mais il n'a pas déterminé comment. Bien que cet impôt n'atteigne pas le niveau de celui de Madrid où il est subventionné à 99% en cas d'héritage à des enfants, dans cette région il existe des avantages fiscaux dans les successions entre frères.

Ainsi, l'héritage d'un frère doté d'une maison de 200 000 euros et 600 000 euros en espèces nécessite en Catalogne le paiement de 239 945 euros, 30% du total, contre 49% à payer à Murcie (391 672 euros), par exemple, selon les calculs du Registre des économistes conseillers fiscaux (REAF).

Enfin, ils étudient la création de nouvelles taxes vertes pour lutter contre le changement climatique et investissent dans l'amélioration des transports publics, par exemple.  

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista