Les villes du sud de l'Europe où il est plus difficile de payer le loyer

Santa Cruz de Ténérife
Santa Cruz de Ténérife / Gtres
7 mai 2021, Rédaction

Milan est la ville du sud de l'Europe qui demande le plus d'efforts pour louer un logement : dans le grand pôle économique italien, les familles doivent consacrer 42,6% de leurs revenus au loyer, selon une étude d'idealista, qui croise les prix de location en mars 2021 et l'estimation* du revenu des ménages. Parmi le top 10 figurent cinq villes italiennes, trois villes portugaises, dont Setubal (40,6%) et Lisbonne (38,5%), et seulement deux villes espagnoles : Santa Cruz de Tenerife (38,8%) et Madrid (36,3%).

La recommandation générale des experts est de ne pas consacrer plus d'un tiers des revenus au paiement du loyer. Seules huit capitales de province espagnoles nécessitent un effort de plus d'un tiers du revenu familial pour louer une propriété et aucune n'a atteint plus de 40%.

En Espagne, la ville de Santa Cruz de Tenerife (38,8%) est la ville où les familles doivent consacrer la part du revenu la plus importante au paiement du loyer. Viennent ensuite Almería, avec 37,3%, Las Palmas de Gran Canaria et Madrid (36,3%).

Mais si on la compare avec le reste des pays du sud de l'Europe, la situation est beaucoup plus compliquée pour les familles dans certaines villes d'Italie et du Portugal, notamment à Milan (42,6%) et Setúbal (40,6%). Ces deux lieux l'emportent de manière alarmante quant au poids de la location d'un logement dans le revenu net des ménages.

En Italie, davantage de villes ont plus de 33% du revenu net des ménages stables consacré au logement. Parmi les 10 villes ayant le taux d'effort le plus élevé, les trois pays confondus - Espagne, Italie et Portugal - il y a cinq villes italiennes, trois villes portugaises et deux villes espagnoles.

Outre Milan et Setubal cités ci-dessus, Vicenza, en Vénétie, arrive en troisième position, avec 39,6%. La ville de Lanusei (39,1%), sur l'île de Sardaigne, est également au-dessus des 39%.

Viennent ensuite les villes côtières de Faro (Portugal) et Santa Cruz de Tenerife, toutes deux avec 38,8% des revenus des ménages consacrés à la location, un point de pourcentage de plus qu'une autre ville portugaise, Évora (37,8%), la capitale de l'Alentejo, au centre. du sud du Portugal.

Almeria se classe huitième dans le tableau des villes d'Europe du Sud. Dans le top 10 figurent également deux autres villes italiennes, Côme (37,2%) et Prato (36,5%), qui sont toujours au-dessus du tiers recommandé pour éviter d'avoir à faire un effort qui mettrait en péril l'économie familiale.

Taux d'effort dans les grandes villes

Si l'on se concentre sur les principales villes d'Espagne, d'Italie et du Portugal, Milan est à nouveau en tête avec l'effort des ménages le plus élevé (42,6% déjà constatés). La ville la plus proche derrière est Madrid, avec 36,3%, suivie de Lisbonne avec 35,8%.

Derrière eux, et déjà en deçà du seuil du tiers des revenus des ménages consacrés au logement, en l'occurrence à la location du logement principal, se trouve Barcelone (32,7%), devant Porto (30,8%) et Rome (30,2%).

Referrer media
Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista