Quels sont les charges liées à l’achat d’un logement en Espagne ?

Quels sont les charges liées à l’achat d’un logement en Espagne ?
Quels sont les charges liées à l’achat d’un logement en Espagne ?
15 décembre 2017, Rédaction

Lors de l'achat d'un logement en Espagne vous devez prendre en compte une série de frais et d’impôts qui ne sont pas seulement liés à l’hypothèque. Les experts recommandent de mettre de côté environ 13 % de la valeur du prix de l'immobilier affecté à ces dépenses.

Charges avec ou sans prêt immobilier, nouveaux et anciens logement

Le notaire : les tarifs du notaire sont régulés par l’État et couvrent tous les mêmes services. Dans le cas de l'exécution de l'acte de vente public, les prix sont compris entre 600 et 875 euros, en fonction du prix de la propriété.

Le Registre de la propriété : il sera nécessaire de payer pour enregistrer les accords signés par le notaire. Les honoraires sont fixés par un règlement et dépendent directement le prix de la propriété, bien qu’ils soient généralement situés entre 400 et 650 euros.

Les taxes liées à la vente : le prix d’achat dépendra de l’année de construction de la maison et du cachet de celle-ci.

Nouveaux logements :  

  • TVA (IVA en Espagne) : Pour les nouveaux logements le plus important est l’IVA (l’IVA est l’équivalent de la TVA), celle-ci correspond à 10 % du prix du logement.
  • Pour un logement public l’IVA peut être de 4 % mais, elle peut varier en fonction de la CCAA et du type de logement social dont il s’agit.

  • Le droit de timbre (Actos Jurídicos Documentados ou AJD) est basé sur le notaire et les frais de registre. Chaque Communauté Autonome fixe ses propres prix, mais il est normalement compris entre 0,5% et 1,5% du prix de vente.

Anciens logements :

  • Impôt sur la Transmission du patrimoine (Impuesto sobre Transmisiones Patrimoniales) : le montant dépend du pourcentage appliqué au prix de l'acte et de la communauté autonome dans laquelle la maison est située, bien qu'en règle générale un taux compris entre 6% et 10% est appliqué.

  • Gestion : cela est l’unique charge optionnelle, cela est un service que vous pouvez prendre pour toutes les questions concernant les impôts, pour gérer les papiers administratifs, ou pour obtenir une hypothèque. Les gestionnaires de patrimoines sont des professionnels libres et donc leurs tarifs peuvent varier en fonction du gestionnaire choisi, en général le coût de ce service est aux alentours de 300 euros.

Charges avec prêt immobilier : qui s’ajoutent aux charges précédentes

L'évaluation de la maison : lors de la demande d'une hypothèque, il est nécessaire d'embaucher un évaluateur pour évaluer la propriété afin que la banque puisse savoir quel pourcentage de financement elle peut vous accorder. Les entités prêtent un montant équivalent à 80 % du prix d'achat ou de la valeur d'expertise et le coût moyen de cette expertise est compris entre 250 et 600 euros.

Notaire, registre et timbre fiscal sont tous des frais supplémentaires sur la signature d'un prêt hypothécaire. Cependant, grâce aux développements récents, tous ne doivent pas être payés par l'acheteur. Certaines banques, comme Santander, Bankia et BBVA, prennent en charge certains de ces coûts.

La gestion : La banque qui accorde le prêt sélectionne l'intermédiaire. La charge pour ou « provision de fonds », comprend un remboursement de toute somme d'argent restante et des factures non prises en charge par l'entité de financement.

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista