Prêts immobiliers en Espagne : ce que les expatriés doivent savoir pour contracter un crédit immobilier espagnol

Photo de Katy Cao sur Unsplash
Photo de Katy Cao sur Unsplash
25 novembre 2020, Emma Donaldson

Si vous envisagez sérieusement d'acheter une propriété en Espagne, il est important de rechercher soigneusement la bonne propriété mais il est également très important de faire vos recherches pour obtenir un prêt hypothécaire en Espagne si vous envisagez de demander un financement. Planifier à l'avance et effectuer vos recherches vous permettra de trouver l'hypothèque qui correspond le mieux à vos besoins et cela vous aidera également à éviter de payer trop cher. Jetons un coup d'œil à 5 choses que les étrangers doivent savoir lors de la souscription d'un prêt immobilier en Espagne.

Non-résidents vs résidents

La première chose que vous devez déterminer si vous envisagez d'acheter une propriété en Espagne est de savoir si vous allez le faire en tant que résident ou non-résident. Cela fait une grande différence et, s'il est possible d'obtenir un prêt hypothécaire en Espagne en tant que non-résident, le processus est plus difficile. Alors que certaines banques espagnoles ne prêtent pas d'argent aux personnes vivant à l'étranger, que ce soit des Espagnols ou des expatriés qui ne sont pas enregistrés comme résidents, beaucoup d'autres le feront, mais avec des conditions supplémentaires. Pour cette raison, il est important de connaître les tenants et les aboutissants lors de la souscription d'un crédit immobilier en Espagne en tant que non-résident pour éviter les mauvaises surprises.

Certaines conditions qui s'appliquent aux prêts hypothécaires des non-résidents sont les suivantes :

  • Vous devrez fournir une cote de crédit ainsi qu'un contrat de travail, un dossier d'emploi, un historique de salaire et les détails de votre dernière déclaration de revenus.
  • Les banques ne prêteront pas autant d'argent aux non-résidents : alors que les résidents en Espagne obtiennent généralement un financement compris entre 80 et 100% dans certains cas, ce chiffre pour les non-résidents a tendance à être d'environ 60% seulement.
  • La durée maximale ne dépassera pas 20 ans : ce chiffre peut atteindre jusqu'à 40 ans pour les résidents en Espagne.
  • En tant que non-résident, vous n'aurez probablement que l'option d'un prêt hypothécaire à taux fixe car il s'agit d'une option moins risquée pour les banques (bien que ce ne soit pas toujours le cas).
  • Taux d'intérêt plus élevés pour les non-résidents.
  • Toute votre documentation doit être officiellement traduite en espagnol.
  • Si vous vendez la propriété en tant que non-résident, une taxe de 3% sera appliquée.

Pour plus d'informations et de conseils sur les prêts hypothécaires pour les non-résidents, consultez idealista / hipotecas et contactez nos experts en prêts immobiliers.

Types d'hypothèques en Espagne

En Espagne, il existe 3 principaux types de prêts hypothécaires : variable (ajusté avec l'Euribor), fixe et mixte (une combinaison des deux). Même si les produits financiers en eux-mêmes sont les mêmes pour les résidents et les non-résidents, il convient de noter que ces prêts hypothécaires peuvent être soumis aux conditions mentionnées ci-dessus et que certaines différences peuvent survenir. À partir de là, vous pourrez alors connaître le montant des intérêts que vous devrez payer, ce qui dépendra de votre profil d'acheteur (c'est-à-dire de votre solvabilité aux yeux de la banque).

Quels documents sont nécessaires pour demander une hypothèque en Espagne ?

Les documents que vous devez soumettre lors de la demande de prêt hypothécaire en Espagne sont pour démontrer votre identité ainsi que vos revenus, vos actifs et vos dettes. Vous aurez besoin de :

  • une copie de votre passeport,
  • un numéro NIE : il s'agit du numéro d'identification de base dont vous aurez besoin pour effectuer toute procédure légale en Espagne, y compris l'achat d'une propriété. Découvrez comment obtenir un NIE en Espagne,
  • une preuve d'emploi ou de revenu,
  • votre dernière déclaration de revenus,
  • un contrat d'achat du vendeur,
  • preuve qui démontre que vous êtes à jour dans le paiement des taxes foncières,
  • des informations complètes sur les autres prêts que vous pourriez avoir actuellement,
  • une preuve de vos actifs et dettes actuels,
  • une copie de vos actes de propriété existants (en Espagne ou dans tout autre pays).

Frais supplémentaires sur les hypothèques espagnoles

Lors de l'achat d'une propriété et de la souscription d'une hypothèque en Espagne, il est important d'avoir conscience de tout ce que vous devrez payer dès le départ. Bien que les banques en Espagne ne vous facturent généralement pas pour obtenir une offre de prêt hypothécaire ou pour contracter une hypothèque, d'autres frais doivent être pris en compte, tels que l'évaluation de la propriété, ou peut-être même l'aide d'un conseiller en prêts immobiliers ou d'un traducteur si vous ne connaissez pas le fonctionnement du système ou ne parlez pas beaucoup espagnol. Consultez notre guide qui détaille tous les coûts et taxes associés à l'achat d'une maison en Espagne en 2020.

Combien de temps faut-il pour obtenir une hypothèque en Espagne ?

Lors d'une demande de prêt hypothécaire pour une propriété en Espagne, le meilleur conseil est de commencer le plus tôt possible. Bien que le processus de prêt hypothécaire officiel ne puisse commencer qu'après un accord de vente, il est à la fois possible et conseillé de commencer à chercher un prêt hypothécaire et à contacter les banques avant cela. Le processus du début à la fin prend généralement de 6 à 8 semaines, mais il peut parfois y avoir des retards, alors assurez-vous d'en tenir compte dans votre planning.

Referrer media
Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista