Louer en Espagne ? Cinq clauses dont vous devriez être conscient

Ne vous laissez pas surprendre par des clauses abusives ou illégales dans votre contrat de location en Espagne / Gtres
Ne vous laissez pas surprendre par des clauses abusives ou illégales dans votre contrat de location en Espagne / Gtres

L'Espagne est un pays où il fait bon vivre et travailler. Vous êtes jeune, insouciant, et vous avez cédé à la tentation de vous installer dans ce beau pays. Vous êtes maintenant sur le point de signer un contrat de location avec votre propriétaire (rédigé en espagnol seulement !) Et vous commencez à ressentir un nœud dans l'estomac...

Vous feriez mieux de vous rendre service et de lire attentivement ce court blog pour éviter ces clauses ennuyeuses des locations à long terme, et qui pourraient vous causer des problèmes.

  1. Clause stipulant que tous les appareils ménagers sont en parfait état de fonctionnement. Vraiment ? Avez-vous pris la peine d'allumer les appareils de cuisine, d'ouvrir les robinets, d'allumer les lumières et de vérifier qu'ils fonctionnent tous ? Non ? Eh bien, vous pourriez avoir des ennuis. Parce que lorsque vous signez, vous reconnaissez que tout est en bon état de fonctionnement, ce qui signifie que cela crée une présomption légale et que si quelque chose casse, vous - le locataire - êtes en faute et êtes tenu de payer la réparation ou le remplacement.
  2. En cas de vente, le locataire doit partir avec un préavis d'un mois. Eh bien, en fait non d'après la nouvelle modification de la législation sur la location en 2019. Tout acheteur du bien que vous louez doit respecter toute la durée de votre contrat de location jusqu'à sa fin. Vous ne pouvez pas être légalement obligé de partir avant la fin de votre contrat.
  3. Le propriétaire se réserve le droit d'entrer dans le bien loué à volonté, moyennant un préavis d'un jour à des fins d'inspection. À moins qu'un locataire n'y consente expressément par écrit, le locateur ne peut pénétrer dans un bien loué à aucun moment. En louant une propriété, un propriétaire perd la possession de la propriété. Si le propriétaire tente d'entrer dans une propriété louée sans la permission du locataire, il peut être poursuivi pénalement pour intrusion illégale.
  4. La durée du contrat de location est de 11 mois. Si la propriété vous sert de résidence principale en Espagne et qu’il ne s’agit pas d’une location de vacances, cette clause est nulle et non avenue. Les locations à long terme en Espagne sont d'une durée minimale de 5 ans (7 ans si le propriétaire est une personne morale). Ce sont des contrats renouvelables de 12 mois. Sans parler de la « reconduction tacite », qui ajoute encore trois ans sur la durée totale des contrats à long terme.
  5. La caution est de trois mois de loyer. Non plus. En Espagne, un propriétaire ne peut demander, en vertu de la loi, qu'un acompte d'un mois sur les loyers à long terme (cette règle s'applique partout en Espagne, sans exception). Le propriétaire peut demander des garanties supplémentaires (c.-à-d. plus d'argent), mais elles ne sont pas considérées légalement comme un dépôt de garantie (caution). Attention, car certains propriétaires sont connus pour empocher les dépôts des locataires à la fin du contrat. Ils ne les rembourseront jamais, donnant toutes sortes d'excuses pathétiques.
Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista