Les loyers en Espagne baissent de 1,3% au troisième trimestre 2018

Hausse de 12,6 % des prix par rapport à la même période l'an dernier
Hausse de 12,6 % des prix par rapport à la même période l'an dernier
24 octobre 2018, Rédaction

Selon le rapport sur l'évolution des prix de la location publié par idealista, le prix des logements locatifs en Espagne a diminué de 1,3% au cours du troisième trimestre de 2018, fixant le prix moyen par mètre carré à 10,60 euros par mois. La variation du taux interannuel est en hausse de 12,6% par rapport au troisième trimestre 2017.

Pour Fernando Encinar, responsable de la recherche sur idealista, « les données confirment que, malgré la forte croyance à propos de l'existence d'une bulle immobilière, il n'en est rien. Par définition, elle ne peut exister sur un marché tel que le marché locatif, car les bulles ne se produisent que lorsque les actifs (maisons, bitcoins, tulipes, etc.) sont achetés à un prix supérieur au prix de référence dans l’unique but d’une forte revalorisation à court terme. Sur le marché locatif, les prix ont augmenté en raison d'un décalage entre l'offre et la demande. »

« En fait », ajoute-t-il, « avec la fin de l'été, nous avons vu comment les prix des locations se sont équilibrés dans toute l'Espagne. Si l'on regarde les capitales des provinces espagnoles, les loyers ont baissé dans près de la moitié des marchés analysés et augmenté modérément dans les autres. À Barcelone, fer de lance de la location en Espagne, les prix sont déjà en baisse de 5,5% en glissement annuel. À Madrid, les prix ont augmenté de 7,4 % en glissement annuel, loin des hausses à deux chiffres enregistrées au cours des trimestres précédents. 

Les mesures visant à améliorer la situation de la location proposées par le nouveau gouvernement espagnol de gauche dirigé par Pedro Sanchez, telles que la promotion de la location de logements sociaux, pourraient être mises en place et arriver sur le marché lorsque le problème ne soit plus d’actualité. La construction de 20 000 logements sociaux à des fins de location nécessitera la consommation de ressources et de temps qui pourraient ne pas donner les résultats escomptés au moment où les premiers seront mis sur le marché dans 3 ou 4 ans.

La meilleure politique sociale en matière de logement locatif consiste à encourager la mise à disposition sur le marché de logements vides. Et la meilleure façon d'y parvenir passe par des cadres réglementaires, juridiques et fiscaux stables et fiables qui encouragent les milliers de propriétaires de ces maisons vides à les louer. Les politiques coercitives, comme nous l'avons vu à Paris et à Berlin, ne fonctionnent pas. »

Communautés autonomes

Huit des Communautés autonomes d'Espagne enregistrent des prix plus élevés qu'il y a trois mois. La plus forte hausse a été enregistrée en Galice, où le prix moyen des loyers a augmenté de 3,4%. Viennent ensuite la Navarre (2,7%), Madrid (2,6%), La Rioja (1,7%) et le Pays Basque (1,2%). La plus forte baisse, en revanche, s'est produite aux Baléares, où les revenus des propriétaires ont été réduits de 9 %.

Madrid est la communauté autonome la plus chère, à 15,30 euro/m2 par mois pour une propriété en location, suivie par la Catalogne (14,70 euro/m2) et les Baléares (13,50 euro/m2). Vient ensuite Euskadi, le Pays Basque (11,90 euro/m2). On retrouve en bas du classement l’Estrémadure (4,20 euros/m2), Castille-La Manche (4,90 euros/m2) et La Rioja (5,80 euros/m2), les communautés qui offrent les prix les plus bas.

Provinces

18 provinces ont vu leurs prix de location augmenter au cours de l'été. La plus forte reprise a été enregistrée à Pontevedra, où les prix ont augmenté de 9%. Des hausses importantes ont également été enregistrées à Valladolid (7,5%), Alicante (3,7%), Tolède (3,5%), Navarre (2,7%), Zamora et Madrid (2,6% dans les deux cas). La plus forte baisse a été enregistrée à Huelva (-11,6%), suivie par les îles Baléares (-9%), Ségovie (-5,8%) et Cordoue (-5,7%).

Le haut du classement des provinces les plus chères en matière de loyer mensuel est occupé par Barcelone (16 euros/m2), Madrid (15,30 euros/m2) et Guipuzkoa (14,20 euros/m2). Jaén est la province la moins chère pour louer une maison, à seulement 3,90 euro/m2. Viennent ensuite Caceres (4 euros/m2), Zamora et Ávila (4,30 euros/m2 dans les deux cas).

Capitales provinciales

À Valladolid, les propriétaires ont augmenté le prix de leurs biens en location de 7,4% au cours du dernier trimestre. À Pontevedra, l'augmentation a été de 4,5%, tandis qu'à Séville, elle a été de 4,4%. Étonnamment, les prix du marché de la location ont augmenté à Ávila, connue pour être abordable, où les prix étaient 4,1 % plus élevés que le trimestre précédent. Ségovie, en revanche, marque la plus forte baisse parmi les 21 capitales qui ont vu leurs prix baisser cet été (-5,8%). Elle est suivie par Murcie (-4,7%) et Salamanque (-4,3%).

Barcelone est la capitale espagnole avec les loyers les plus chers (17,30 euro/m2), suivie de Madrid (16,40 euro/m2) et Saint-Sébastien (15,60 euro/m2). Dans la partie opposée du tableau, nous retrouvons Zamora, la capitale la moins chère, avec un prix de 4,30 euro/m2, suivie de Caceres (4,60 euro/m2) et Ciudad Real (4,90 euro/m2).

L'indice des prix de l'immobilier idealista

idealista est actuellement le marché immobilier le plus utilisé en Espagne pour l'achat, la vente et la location. Proposant des milliers de biens immobiliers actuellement en vente, le bureau d'études d'idealista analyse les prix de l'immobilier depuis 2000. Avec dix-huit années de recherche à son actif, idealista est devenue la base de données de référence pour d'innombrables équipes d'analyse, aussi bien pour des entités bancaires et financières que pour des institutions publiques.

Pour élaborer son indice des prix de l'immobilier, idealista a analysé 65 142 annonces immobilières qui ont été publiées dans sa base de données en septembre 2018. Pour s'assurer de l'exactitude des données, nous n'avons pas tenu compte dans l'analyse des propriétés dont le prix était auparavant fixé en dehors du marché, ni des maisons individuelles, qui ont faussé les résultats dans certains secteurs. Le prix n'est pas proposé pour les communes de moins de 50 logements, car la taille de l'échantillon n'est pas suffisante. L'indice des prix de l'immobilier idealista est calculé sur la base des prix offerts par mètre carré construit.

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista